Investir dans la terre agricole avec la foncière solidaire FEVE

Investir dans la terre agricole avec la foncière solidaire FEVE (1)

Je désire investir

Envoyez-nous un message.

Nous serons heureux de vous accompagner.

Ce que les Épargnants pensent de FEVE

Conctactez-nous
Adresse

3 Rue des Trois Maries 69005 Lyon

Horaires

FEVE : l’acronyme de Fermes En ViE

Une foncière solidaire qui permet d’investir facilement dans la terre et le foncier agricole pour donner vie à des fermes agroécologiques en France.

FEVE a une double mission d’intérêt public :

  1. Installer la nouvelle génération de l’agriculture et
  2. Accélérer la transition agroécologique.

Cette mission permet à la foncière de disposer de l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) et du Label Finansol.

LABEL FINANSOL

Label reconnu depuis 1997 qui permet de distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits d’épargne plus “classiques”.

Ce placement donne ainsi aux investisseurs la possibilité d’allier investissement responsable, défiscalisation et rendement stable.

Investir dans FEVE

Le Placement FEVE coche toutes les cases : un actif tangible et réel, une réduction d'IR à l'entrée, une cause pertinente ainsi qu'un Management talentueux présentant une vision long terme.

Mon Équipe et moi sommes à votre écoute pour Investir dans la Foncière Solidaire dès maintenant.

Edouard BINET | Associé Fondateur

Concrètement, les investisseurs placent une partie de leur épargne dans la foncière (Les FEVES, gérée par Fermes En Vie), avec un montant minimum de 500 €.

Les fonds récoltés permettent d’acheter du foncier agricole :

  • terres agricoles,
  • bâtiments agricoles et
  • bâtiments d’habitation. 

 

En résumé, c’est un pot commun qui permet de financer l’achat des fermes.

Ces fermes agricoles sont ensuite louées via un bail rural à clauses environnementales aux agriculteurs et agricultrices qui disposent d’une option d’achat sur ce foncier. Cette option leur permet de pouvoir l’acquérir au bout de 7 ans.

Les agriculteurs sont sélectionnés de façon très précautionneuse par FEVE afin de garantir la fiabilité des porteurs de projet et de limiter le risque sur le rendement. Toutes les personnes qui s’installent s’engagent à respecter une charte agroécologique qui les oblige à se tourner vers des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement et du vivant.

Le foncier agricole est un actif tangible dont la valeur augmente de manière continue et régulière depuis plusieurs décennies.

On est sur une évolution positive de 3% par an entre 1997 et 2022 (Objectif non-garanti*).

En France, le prix du foncier est plus bas que celui de nos voisins européens.

Chez nous, l’hectare agricole est environ de 6 000 euros alors qu’en Europe la moyenne monte à près de 18 000 euros.

On peut donc raisonnablement penser à ce que cette progression perdure dans les prochaines années, ce qui beaucoup de gens considèrent l’investissement dans la terre agricole comme un placement refuge, c’est-à-dire relativement stable et peu risqué. 

L’objectif de rendement annuel de la foncière est de 2 à 3 % grâce notamment aux loyers payés par les agriculteurs et à la prise de valeur des fermes acquises. Le rendement n’est pas versé sous forme de dividendes. C’est le prix de la part qui est réévalué chaque année lors de l’Assemblée Générale. C’est au moment de la revente des parts que l’investisseur récupère sa mise de départ plus le rendement éventuellement accumulé.

Ce rendement est considérablement amélioré par une réduction d’impôt permise grâce au statut de la foncière.

Pour chaque investissement dans la foncière de FEVE, les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu de 25 % des montants investis.

Exemple, si vous investissez, 10 000 euros dans la foncière de FEVE, vous pouvez réduire de 2 500 euros vos impôts sur le revenu. 

Cette réduction d’impôt permet ainsi d’augmenter significativement le rendement autour de 5 à 6% par an. 

Le plafonnement de la niche fiscale, limite cette réduction d’impôt à 10 000 euros par an (soit un investissement de 40 000 euros par an dans la foncière). Cependant, en cas de dépassement de ce plafond, il est toutefois possible d’effectuer un report pendant 5 ans.

En contrepartie de cet avantage fiscal, l’État demande aux investisseurs de conserver les titres pendant 7 ans minimum. En cas de retrait avant cette date, la réduction d’impôt devra être remboursée par le bénéficiaire.

Autre avantage fiscal intéressant, les parts de la foncière solidaire sont exonérées de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Tout se fait en ligne sur le site internet de FEVE. 

L’investissement minimum est de 500 euros, il y a un formulaire avec quelques informations à remplir puis un bulletin de souscription à signer en ligne également. 

Tous les investisseurs ont ensuite accès à un espace personnel qui permet de recevoir régulièrement des nouvelles des fermes financées et de retrouver tous les documents liés à l’investissement (comme les reçus fiscaux par exemple).

En moins de 10 minutes, il est possible d’investir dans le foncier agricole et de soutenir des dizaines d’agriculteurs et d’agricultrices dans leur projet d’installation.

Il est également possible d’offrir des parts de la foncière à partir de 50 euros pour permettre à des proches de découvrir l’investissement dans la terre agricole. C’est un cadeau éthique, impactant et qui prend de la valeur.

En France, la moitié des agriculteurs sont en train de partir à la retraite, c’est la souveraineté alimentaire de notre pays qui est en danger.

Nous devons agir maintenant pour protéger nos terroirs et notre alimentation. Le renouvellement de générations de l’agriculture doit être une priorité.

Historiquement, les fermes se transmettaient de parents à enfants, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La majorité (⅔) des installations se font hors cadre familial.

Les jeunes qui s’installent n’héritent plus des fermes et doivent les acheter. Et une ferme, ça coûte cher, plusieurs centaines de milliers d’euros, parfois même plus d’un million d’euros. Le prix du foncier est le principal frein à l’installation aujourd’hui. Cette difficulté face à l’acquisition des fermes par les plus jeunes conduit le marché vers un agrandissement des fermes et un accaparement des terres par l’agro-industrie. 

La foncière a donc pour mission de faciliter l’accès au foncier agricole pour cette nouvelle génération afin d’éviter que 200 000 fermes ne disparaissent ou ne partent à l’agrandissement.

FEVE souhaite transformer ce défi en opportunité, en amenant le système agricole français vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement et du vivant. La préservation des ressources en eau, des sols et de la biodiversité, entre autres, sont des enjeux majeurs et un des grands défis de l’agriculture dans les prochaines années.

FEVE INVESTMENT

  • From 500 €
  • Yield of 2 to 3% per year
  • Income tax reduction – 25% of the invested amounts
  • Finansol-labeled and ESUS-approved solidarity real estate
  • Strong social and environmental impact

Invest in agricultural land with the solidarity real estate FEVE

FEVE stands for « Fermes En ViE, » a solidarity real estate that allows easy investment in agricultural land to bring agroecological farms to life in France.

FEVE has a dual public interest mission: to establish the new generation of agriculture and accelerate the agroecological transition. This mission allows the real estate to have ESUS (Solidarity Company of Social Utility) accreditation and the Finansol Label. The Finansol Label has been recognized since 1997 and distinguishes socially responsible savings products from more « traditional » savings products.

This investment gives investors the opportunity to combine responsible investment, tax reduction, and stable returns.

How does it work?

In practice, investors invest a portion of their savings in the real estate (Les FEVES, managed by Fermes En Vie), with a minimum amount of 500 €. The funds collected are used to purchase agricultural land: farmland, agricultural buildings, and residential buildings. In summary, it is a common fund that finances the purchase of farms.

These agricultural farms are then leased through a rural lease with environmental clauses to farmers who have an option to purchase this land. This option allows them to acquire it after 7 years.

Farmers are carefully selected by FEVE to ensure the reliability of the projects and to limit the risk on the return. All individuals who settle commit to respecting an agroecological charter that obliges them to adopt more environmentally friendly agricultural practices.

Investing in agricultural land, what returns?

Agricultural land is a tangible asset whose value has been steadily increasing for several decades. There has been a positive evolution of 3% per year between 1997 and 2022. In France, the price of land is lower than that of our European neighbors. In France, agricultural land is approximately 6,000 euros per hectare, while in Europe, the average is close to 18,000 euros. Therefore, it is reasonable to assume that this progression will continue in the coming years, making agricultural land investment a relatively stable and low-risk placement, often considered a safe haven.

The annual return target of the real estate is 2 to 3%, thanks in particular to rents paid by farmers and the appreciation of acquired farms. The return is not paid in the form of dividends. The price of the share is revalued each year at the General Assembly. It is at the time of selling the shares that the investor recovers their initial investment plus any accumulated return.

This return is significantly improved by a tax reduction allowed through the real estate’s status.

Tax reduction by investing in agricultural land

For each investment in FEVE’s real estate, investors can benefit from a 25% income tax reduction on the invested amounts. For example, if you invest 10,000 euros in FEVE’s real estate, you can reduce your income tax by 2,500 euros.

This tax reduction significantly increases the return to around 5 to 6% per year.

The tax niche’s cap limits this tax reduction to 10,000 euros per year (an investment of 40,000 euros per year in the real estate). However, in case of exceeding this limit, it is possible to carry over for 5 years.

In exchange for this tax advantage, the state requires investors to retain the securities for a minimum of 7 years. In case of withdrawal before this date, the tax reduction must be repaid by the beneficiary.

Another interesting tax advantage, the shares of the solidarity real estate are exempt from the Real Estate Wealth Tax (IFI).

How to subscribe?

Everything is done online on the FEVE website. The minimum investment is 500 euros, there is a form with some information to fill out, and then an online subscription form to sign.

All investors then have access to a personal space that allows them to regularly receive news about the funded farms and find all documents related to the investment (such as tax receipts, for example).

In less than 10 minutes, it is possible to invest in agricultural land and support dozens of farmers in their installation projects.

It is also possible to offer shares in the real estate starting from 50 euros to allow loved ones to discover investment in agricultural land. It is an ethical, impactful, and appreciating gift.

Why is it important to invest in agricultural land?

In France, half of the farmers are retiring, and the food sovereignty of our country is at risk. We must act now to protect our land and our food. Renewing generations in agriculture must be a priority.

Historically, farms were passed down from parents to children, but this is no longer the case today. The majority (2/3) of installations are done outside the family framework. Young people who are starting out no longer inherit farms and must buy them. And a farm is expensive, costing several hundred thousand euros, sometimes even more than a million euros. The cost of land is the main obstacle to installation today. This difficulty in acquiring farms by younger individuals leads the market towards the enlargement of farms and the takeover of land by agro-industry.

The real estate’s mission is to facilitate access to agricultural land for this new generation to prevent 200,000 farms from disappearing or expanding.

FEVE aims to turn this challenge into an opportunity by moving the French agricultural system towards more environmentally and socially responsible practices. The preservation of water resources, soils, and biodiversity, among other things, is a major issue and one of the great challenges of agriculture in the coming years.

Il est important de noter qu’il existe un risque de perte en capital ainsi qu’un risque de non-liquidité. Le retour sur investissement est dépendant de la réussite des projets financés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Fermes En Vie, SAS au capital de 122 606€, immatriculée 889 353 223 au RCS de Bordeaux et dont le siège social est 6 Cours de la Marne, 33000 Bordeaux, Gérant de la SCA LES FEVES. SCA à capital variable dont le siège est au 13 rue Sainte Ursule, 31000 Toulouse.

Pour connaître les différents risques liés à ce placement, un document synthétique des risques peut être lu sur https://www.feve.co/investir/faq